Echos des Onze tours N°16

Articles :

Publication : Construire en pierre sèche –  Loys Ginoul et Laetitia Nicolas

Petit lexique du patrimoine : les génoises

Petites chroniques patronymiques – Marie-christine Coste Rixte

Taxes et péages à Valréas au XIVè S – L Arnavon et JM Carrier

Péages à Taulignan en 1685

Mise en bouche : « Faus guernon »
Pour lecture, cliquez ici : Echos des Onze Tours N°16 (octobre 2011)

 

Journées Européennes du Patrimoine 2014

Vous avez été nombreux à participer aux animations proposées par l’association des Onze Tours dans le cadre des journées du patrimoine des 20 et 21 Septembre 2014 à Taulignan :

Une vingtaine de personnes ont participés à la visite du village accompagnée par Jean-François Boissier le samedi.

– Les circuits de découverte de la flore de Taulignan,  guidés par Benoît Vincent, botaniste et phytosociologue du samedi et dimanche ont été suivis chacun par plus de vingt personnes.

– Les Circuits « Géologie et pierre sèche » autour de Taulignan, en campagne,  guidés par Loys Ginoul (murailleur), Jean-Paul Berger (géologue) et Sylvain Borel, qui se sont déroulés samedi et dimanche, ont attiré une trentaine de personnes. Vous pouvez accéder à la carte topographique et géologique de ce circuit en cliquant sur le lien : carte du circuit « géologie et pierre sèche »

 – L’Exposition et animation sur la transhumance « itinéraires de transhumance, de la Crau aux Alpes – la vie de berger » à la chapelle du Pradou, animée par Michèle Pasquet et Paul Sauteron lors de ces journées a accueilli 60 visiteurs dont 25 enfants qui ont pu participer aux animations. L’exposé débat sur  « le berger et le loup »  présenté et animé par Aurélien Moureau a été suivi dans une bonne ambiance.

 

 

 

Stage « pierre sèche » 2011

L’association a organisé a organisé en 2011 un stage « pierre sèche  » encadré techniquement par Loys Ginoul. (voir le lieu)

A l’occasion de l’aménagement d’une entrée de champs pour accéder en tracteur, L’association a voulu montrer que l’on pouvait concilier le respect du paysage et la modernité. Une dizaine de « stagiaires » ont donc, le temps d’un week-end, restauré une cinquantaine de mètres de mur en pierre sèche et élargi l’accès au champ. Un seul impératif, qu’à la fin du travail, on ne voit pas l’intervention.

Cet exercice a contribué à la sauvegarde de notre terroir dans son identité paysagère. Il a également permis à chacun des participants de s’approprier les règles de base de la maçonnerie à pierres sèches selon ses adaptations locales (couronnement en pierres dressées, lits d’assises, etc.). Le stage leur a également permis de cerner la dimension économique d’un travail en autonomie avec les seules ressources en pierre à portée de main.

L’association estime que le partage par le plus grand nombre de cette connaissance technique et la sensibilisation au respect des composantes du paysage seront les garants de la sauvegarde de notre terroir dans sa spécificité.

Pour approfondir le sujet :

http://pierreseche.over-blog.com

http://pierreseche.over-blog.com/article-la-pierre-seche-a-taulignan-72729956.html

 

  • Loïs Ginoul
    Notre murailleur, Loys Ginoul

Mur en pierre sèche

Restauration d’un mur en pierre sèche.

stageJ3-08

copyright L. Ginoul

mur en pierre sèche et entrée de champ restauré en juin 2011

L’association « les Onze Tours » a organisé en juin 2011 un stage « pierre sèche  » encadré techniquement par L Ginoul.

A l’occasion de l’aménagement d’une entrée de champs pour accéder en tracteur, L’association a voulu montrer que l’on pouvait concilier le respect du paysage et la modernité. Une dizaine de « stagiaires » ont donc, le temps d’un week-end, restauré une cinquantaine de mètres de mur en pierre sèche et élargi l’accès au champ. Un seul impératif, qu’à la fin du travail, on ne voit pas l’intervention.

Cet exercice a contribué à la sauvegarde de notre terroir dans son identité paysagère. Il a également permis à chacun des participants de s’approprier les règles de base de la maçonnerie à pierres sèches selon ses adaptations locales (couronnement en pierres dressées, lits d’assises, etc.). Le stage leur a également permis de cerner la dimension économique d’un travail en autonomie avec les seules ressources en pierre à portée de main.

L’association estime que le partage par le plus grand nombre de cette connaissance technique et la sensibilisation au respect des composantes du paysage seront les garants de la sauvegarde de notre terroir dans sa spécificité.

Auteur : Loys Ginoul

Pour approfondir le sujet : voir le poster cliquez sur : pierre sèche

http://pierreseche.over-blog.com

http://pierreseche.over-blog.com/article-la-pierre-seche-a-taulignan-72729956.html

http://pierreseche.over-blog.com/2014/01/liens.html

 

Crédit photos : Yolla Pollity et Loys Ginoul

Echos des Onze Tours N°19

Articles

Un clin d’œil sur l’enseignement à Taulignan par Huguette Hugonnet

Invitée des Echos : l’Association Universitaire des Études Drômoises

Pré Dimanche = Pré du seigneur : un peu de toponymie par Jean-Claude Rixte

Un bref regard sur l’utilisation de la pierre en construction aux XIe, XIIe et XIIIe siècles par Jean Claude Mège.

 

Pour lecture, cliquez ici : Echos des Onze Tours N°19,   juin 2012