JEP 2017

Les Journées Européennes du Patrimoine se sont déroulées les 16 et 17 septembre.

Nous avons eus le plaisir d’accueillir une trentaine de visiteurs à notre exposition sur le bâti de Taulignan à la chapelle du Pradou.

La visite guidée du village a rassemblé une quarantaine de personnes.

Diaporama,  crédit photos G Gosselin

 

Une soixantaine de marcheurs ont parcourus le circuit de découverte des cabanons (5 kms) sur le plateau du Paradis lors des sorties du samedi et dimanche,  à la découverte de ce patrimoine agricole. Cette visite commentée a été accompagnée notamment de commentaires géologiques.

Diaporama,  crédit photos Boissier

 

Cabanon – 2015

Cabanon – 2015

Débroussaillage d’un cabanon très intéressant

Avant la canicule quelques membres de notre équipe « cabanons » ont entrepris le dégagement d’un magnifique cabanon situé au sud du Paradis sur la limite entre deux vignes. Ce bâtiment était pratiquement invisible (voir photos), nous l’avions découvert par l’examen du cadastre. Nous avons rencontré le propriétaire, le regretté Michel Bosméan, un ami qui nous quittait bien prématurément il y a quelques mois.  Il nous avait donné son accord et je regrette bien de ne pas avoir fait ce chantier à temps pour qu’il puisse admirer cette sympathique construction qui est le modèle même du cabanon de vigne local.

En le dégageant nous avons découvert un puit en parfait état. La plupart des puits de ces cabanons ont été comblé. Et, heureuse découverte, sa margelle en épaisses dalles de Taulignan est datée et signée (voir photos). Nous savons donc que le cabanon a été construit en 1930. La tuile mécanique plate, dont il est recouvert, apparaît au début du XXe siècle. Au dessus du puits une serrurerie permettait de suspendre une poulie pour monter le sceau traditionnel. De l’autre coté restent les fers d’une pergola qui devait permettre des pique-niques ombragés sans doute par une treille de raisins savoureux.

A l’intérieur une cheminée d’angle permettait, l’hiver, de manger chaud et au chaud. Un étage sous toiture, accessible par une petite trémie est éclairé par un fenestron situé au-dessus de la porte, celui-ci peut être utilisé pour rentrer du fourrage susceptible d’alimenter la bête de trait venue travailler pour la journée.

L’ensemble est assez bien conservé, mais la toiture aurait besoin d’une généreuse révision.

 

J.F. Boissier juin 2015

Empreinte N°6

Taulignan de A à Z – ouvrage collectif, Avril 2015, ISBN :

Prix de vente : 20 euros

h-2vok-couv-seule-AZ-FCou

Pour ce 6e volume d’Empreinte des Onze tours, Taulignan est passé au crible de spécialistes, d’amateurs éclairés ou de gardiens d’une mémoire.

27 auteurs se sont penchés sur Taulignan fouillant archives et documents, arpentant le territoire, mesurant les édifices, analysant sol, sous-sol et terrains, décryptant histoire et personnages.

Taulignan de A à Z offre à la lecture la somme des connaissances actualisées sur la cité aux 11 tours. Grâce à la forme attrayante de l’abécédaire, vient naturellement l’envie de piocher çà et là des pans de la vie du bourg médiéval, envie accrue par la fréquence des illustrations. Des informations et plans inédits viennent satisfaire les plus curieux de ce village aux multiples facettes.

 

En vente au musée de la soie, au tabac presse de Taulignan

Echos des Onze Tours N°20

 

Articles

Le patrimoine archéologique, un bien culturel fragile et non renouvelable

Opération « cabanons »par Jean-François Boissier

Invité des Echos : Maisons Paysannes de France, Drôme : des bénévoles au service du patrimoine rural, bâti et paysager

Le suffixe –an des noms de village par Jean Claude Rixte

 

Pour lecture, cliquez ici : Echos des Onze Tours N° 20, octobre 2012